• Alors chose promise chose due, voici mon top 10 des films en prise de vue réelle qui font rêver et qui participe à l’imaginaire des petits et des grands. Cependant, il reste ciblé pour les plus jeunes, un autre top suivra avec des films fantastiques pour les plus grands :

    10- Arthur et les Minimoys de Luc Besson (ici je triche il est essentiellement en animation mais il débute en prise de vue réelle ce qui lui confère une réalité plus envisageable pour les petits)

    9- Les Sagas de Peter Jackson du Seigneurs des anneaux et de Bilbo le Hobbit

    8- Le petit monde des Borrowers De Peter Hewitt (Bande annonce en anglais j'ai pas trouvé mieux, grosso modo des touts petits bonhomme vivent dans une maison qui va être détruite pour faire des appartements, alors ils décident de se battre pour protéger leur chez eux)

    7- Hook de Steven Spielberg (c'est un extrait à défaut d'une Bande annonce)

    6- Les Harry Potter Œuvres original de J.K Rowling

    5- Cœur d’encre de Lain Softley

    4- Le drôle de Noël de Scrooge De Robert Zemeckis (ici c'est 100% film d'animation mais très touchant puisque le personnage principal n'est autre que Jim Carrey ce qui personnellement me le rend très réel)

    3- Dinotopia de James Gurney (désolée pour cette Bande annonce très à l'ancienne)

    2- Charlie et la chocolaterie de Tim Burton

    1- Le monde magique des Léprechauns (ou la guerre des invisibles) de John Henderson (très très mauvaise qualité de Bande annonce..)


    votre commentaire
  • Voilà, c'est décidé, je fais bande à part. Je me détermine mon année, celle qui démarre le 1er mars et s'achève le 28 ou le 29 février. Je me concocte mon jour de l'an histoire d'être en accord avec moi-même, avec ma sensibilité, avec mes croyances. Mon année commence donc au mois de mars, mois du printemps, montée de sève après période d'hibernation, instant de renaissance.

    Comme dit dans l'article Les calendriers et le début de l'année (mars, puis janvier), j'ai décidé de faire un retour aux sources, de m'extirper de ce qui à mes yeux est un non sens, de m'aligner sur les anciens calendriers romains pré-juliens, ainsi qu'avec le 1er mars utilisé au Moyen Age aux VIe et VIIe siècles, tout comme au style de la Résurrection ou style pascal adopté à partir du XIIe et XIIIe siècle (dans ce dernier cas il y a le va et vient de Pâques, donc un début d'année instable, d'où mon choix du 1er mars tout en gardant la période de la renaissance à l'honneur, mais une renaissance d'abord et avant tout marquée par la végétation, puis par tout ce que nous voulons bien y mettre).

    Impossible ! diront certains. Stupidité, aucun intérêt, délires d'une désaxée voir d'une inutile, diront d'autres.

    Bien sûr je suis contrainte de suivre le calendrier de tous pour continuer à vivre dans cette société, mais rien ne m'empêche dans la sphère privée de faire autrement.

    Mon nouvel an

    Les semailles (mois d'octobre) - Calendrier Martyrologue de l’abbaye de Saint Germain des Prés, XIIIe siècle.

    Ainsi, je commence à semer mes graines, à mettre en place de façon bien plus concrète les idées qui me trottaient en tête depuis longtemps. Ainsi donc, dimanche 1er mars 2015, débutera MA nouvelle année. Un petit repas de fête donnera le ton, quelque chose de simple et que nous ne mangeons pourtant pas si souvent. Rien de ce qui est de coutume d'étaler au 1er janvier, non, j'ai envie de, comment dire... d'une certaine sobriété heureuse. Oui, c'est ça, un petit menu sans prétention, une jolie table, et quelques proches pour partager ce repas, ce moment symbolique.

    Mon nouvel an au 1er mars

    Le battage du blé (mois d'août) - Calendrier Martyrologue, XIIIe siècle.

    A l'image de ces calendriers du Moyen Age, je souhaite coller au plus près des saisons, de la nature, retrouver cet accord entre la nature et l'humain. Rien n'empêche de créer son propre monde, de vivre à son propre rythme.

    Mon nouvel an au 1er mars

    Les vendanges (mois de septembre)- Calendrier Martyrologue, XIIIe siècle.

    Le vin est tiré, ma décision est prise, en avant pour de nouvelles aventures. Haut les cœurs !


    1 commentaire
  • "Le mois qui nous occupe ne porta pas le nom du dieu auquel il était consacré. Numa l’appela februarius, du mot latin februare, qui signifie purifier. A cette époque de l’année avaient lieu, en effet, des fêtes publiques expiatoires appelées Fébruales. Ces fêtes, qui commençaient le 1er février et qui duraient huit jours, avaient été instituées en l’honneur des morts. (...) Des sacrifices étaient faits aux dieux infernaux en l’honneur des morts qu’on voulait honorer. Pendant la durée des fêtes, il n’était permis à personne de se marier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Petite pensée privée :

    Nous vivons dans un monde où le capitalisme, le matérialisme, la banalisation de la violence, l’égocentrisme, le pessimisme … (je peux continuer longtemps), ont une part certaine dans la vie d’un individu. Depuis peu j’ai le besoin de foutre un coup de pied dans cet amoncellement de cochonneries qui empoisonnent une existence. Depuis peu je suis maman. Je voudrais que mon enfant puisse intégrer qu’il n’y a pas de fatalité, que s’il veut vivre autrement qu’en suivant les dictats de la société actuelle, il peut. De même, j’aimerais qu’il puisse prendre conscience de toute la beauté du monde au-delà de ce que les médias veulent bien nous montrer. Pour cela rien de mieux que les voyages mais c’est une solution assez radicale que tout le monde ne peut ou ne veut pas forcément se permettre, alors mon alternative je l’ai trouvé … au CINÉMA !

    Lire la suite...


    6 commentaires