• La fête des morts

    La fête des morts

    Halloween est une fête célébrée de bien des manières à travers les territoires. L'une de mes préférées se trouve en Espagne où la mort n'est pas quelque chose de triste et effrayant. Je n'ai pas peur de mourir et je ne veux pas que mon fils ait peur de la mort (c'est un coup à gâcher sa vie). Quelqu'un m'a dit un jour : « Vieillir, c'est une chance, un cadeau, mourir, c'est lorsqu'on a fini de jouer avec ». Que nous ayons suffisamment profité de nos vies ou non, mourir, c'est le repos. Ainsi, quel meilleur moment dans l'année pour inculquer à nos enfants comment voir la mort que la fête d'Halloween ?

    Comme pour toutes les célébrations, l'important pour moi n'est pas particulièrement la symbolique de la fête, mais la réunion des personnes qui nous sont chères. Ainsi à Halloween tout comme pour Noël, j'aime qu'on se réunisse pour préparer un repas, des décorations et des gourmandises. Évidemment dans un autre goût que le saumon et le caviar, je préfère pour Halloween les marrons aux feux de bois et les potimarrons. J'aime l'odeur du feu, les couleurs orangées, les gourmandises collantes comme le pain d'épice fait maison, les blagues sur ce qui d'ordinaire pourrait nous faire peur, l'ambiance chaleureuse encore et toujours d'un bon moment partagé.

    Puis dans un second temps, se réunir au coin du feu, ou simplement dans son salon, pour parler des morts aux enfants, quitte à regarder un film tel que L'étrange Noël de Mr. Jack de Tim Burton, ou Les Noces funèbres qui sont tout deux des animations dans un monde où la mort est partout, où l'étrange règne, mais où l’issue est heureuse. Ils peuvent faire peur, mais font aussi rêver. Évidemment, ce sont des contes. Si on veut expliquer comme il se doit ce qu'est la mort, il faut parler des siens.

    Exemple : « Grand-père est mort il n'y a pas longtemps, mais il était âgé, il a bien vécu, il a connu l'amour, il a connu la guerre, il a connu la fête, la tristesse, la pauvreté, la richesse, la joie... Et il t'a connu toi, sa descendance, quand il est parti il savait qu'il ne serait jamais oublié car tu es là mon fils/ma fille, tant qu'on ne l'oublie pas, tant qu'on pense à lui, on lui rend hommage. Il est parti, tout le monde part, pour eux, c'est le repos, pour nous, c'est la tristesse de perdre quelqu'un, de ressentir le manque, mais rien de plus heureux que de combler ce manque par de bons souvenirs partagés avec nos défunts. Halloween, fête des morts, allons-y parlons de grand-père quand il te prenait sur ses épaules à la plage et te jetait dans l'eau pour que tu aies l'impression de plonger, de voler tellement tu étais jeune... Qu'est-ce qu'on rigolait en mangeant une glace au goût salé après avoir bu la tasse... Et puis lorsqu'on se posait sur la serviette pour se sécher et qu'on pensait au bon repas que grand-mère était en train de nous faire... Tout ça, je le garderai éternellement et toi aussi et lui aussi, c'est ça la vie et c'est la mort, parler, se souvenir encore et encore... »

    (si votre grand-père est parti aussi)

    Halloween, ma définition : moments chaleureux partagés entre les vivants pour rigoler de nos peurs, se souvenir de nos morts, dans une ambiance enfantine de gourmandise et de petites loupiotes étincelantes.

    « La fête des mortsLe "Petit Peuple" »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 11:53

    Une belle approche d'une fête qui pourtant à la base ne m'emballait pas vraiment, trop influencée que j'étais par ce qui est colporté par les médias et le marketing.

    Dans les souvenirs avec nos morts, il y a aussi les souvenirs disputes de tous les jours. Ainsi, lorsque ma grand-mère est morte - alors que son corps était encore dans la salle à côté de nous dans l'appartement, avant son enterrement -, j'étais avec ma mère dans la cuisine et au cours du repas que nous partagions, nous partagions en même temps nos souvenirs de nos accrochages multiples avec celle que nous nommions mémé. Des éclats de rire à ces souvenirs. Elle était toujours vivante en nous, seule son enveloppe charnelle était dans la pièce à côté.

    2
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 16:12

    Une autre idée de film pour cette fête des morts, pas forcément un film qui fait peur, mais une belle approche de la mort (il faut dépasser le début qui peut sembler sans intérêt) : "Le jour des corneilles"

    http://streamcomplet.com/le-jour-des-corneilles/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :