• La fête de l'automne

    La fête de l'Automne

    En automne, les feuilles tombent et prennent une couleur rougeâtre effaçant peu à peu la verdure que l'été avait semé. La saison perd en degrés tout en gagnant pourtant en chaleur, ses couleurs chatoyantes se chargeant de nous réconforter. Mais qui peut bien décider de ce changement ? 

    On raconte qu'il y a bien longtemps un jeune homme accomplit un magnifique acte de bonté envers une jeune femme. Elle était très mince et particulièrement blanche. Le jeune homme en voyant la jeune femme agenouillée au milieu de la forêt, alors qu'il partait chasser, ne put s'empêcher de lui demander comment elle se sentait. Elle ne répondit que par des larmes. Le jeune homme lui demanda alors ce qui pouvait la rendre si triste, mais elle ne put lui répondre que par un cri aigu qui relança ses pleurs, un ruissellement incessant de larmes, ses dernières commençant à inonder la forêt. Alors, ne sachant que faire pour calmer la jeune femme, toute tentative de discussion ne provoquant qu'une ondée de plus, l'homme alla chercher une petite fleur rouge qu'il avait vu non loin de là et la lui apporta. D'un geste tendre et plein de compassion, il déposa la fleur dans la chevelure de la belle, là, juste au-dessus de son oreille droite. 

    Le geste surpris la jeune femme qui s'arrêta alors de pleurer. Un long silence se fit. Elle retira la fleur de ses cheveux et la regarda fixement. C'était la première fois qu'on lui faisait un présent. C'était la première fois qu'un être humain se montrait simplement chaleureux, une lueur d'amour brillant en son cœur. 

    La légende raconte que la jeune femme était en réalité la déesse de la Lune, et qu'elle était tombée lors de la dernière éclipse. Elle ne pouvait retourner chez elle qu'en trouvant la force et l'espoir que ce qu'elle accomplissait chaque jour dans son cycle autour de la Terre servirait une cause juste. En voyant un homme capable de bonté, cela lui donna l'élan suffisant pour remonter sur la Lune. Depuis, pour le remercier et lui prouver qu'elle n'a jamais oublié son acte, elle fait rougir la nature en souvenir de cette petite fleur rouge, tout en faisant tomber la pluie en souvenir des larmes qu'il avait su faire cesser. C'est tout ce que je sais, tout ce qu'on m'a raconté.

    Alors pour rendre hommage à cette saison et à la chaleur qui se trouve au fond de notre être et pas uniquement au dehors, à une période où justement l'ensoleillement s'amenuise, à chaque équinoxe d'automne - 22 ou 23 septembre pour l'hémisphère nord - certains se réunissent en famille, entre amis. Ils mangent des "gâteaux de la Lune" (une tourte badigeonnée d'œuf pour la rendre brillante comme la Lune et fourrée de ce que l'on préfère manger en automne, selon les goûts, sucré ou salé) et se racontent cette légende. 

    Ainsi, il ne faut jamais oublier qu'il y aura toujours quelqu'un quelque part qui s'intéressera au sort d'autrui. L'automne symbole de chaleur intérieure, le feu de chacun se trouvant au dedans, et bénédiction de la Lune qui ce jour là aurait pu noyer la Terre.   

    « Là où tout commençaIl était une fois, et il n'était pas »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :